Fonctionnement

Centre de réeducation ambulatoire (CRA)

Les centres de rééducation ambulatoire (CRA) ont pour mission l’amélioration des fonctions motrices, sensorielles ou psychiques par la mise en œuvre de techniques médicales et paramédicales spécifiques à chaque catégorie de personnes handicapées. Dans ce cadre ils offrent une prise en charge globale tant au niveau physique que psychologique et social.

Les frais de réadaptation ambulatoire sont pris en charge par l’INAMI, mais des subventions sont octroyées par la Cocof (Commission communautaire francophone). ces subventions tiennent compte du personnel paramédical chargé de la réadaptation, de la formation continuée qu’il suit, des activités, des informations aux personnes handicapées et de l’équipement acquis.

Tous les centres de réadaptation ambulatoires sont reconnus par l’INAMI, et ceux de la région de Bruxelles-capitale sont aussi reconnus par le Phare (Cocof).

 Le CHS est depuis le 01/01/1968 reconnu pour la rééducation ambulatoire de la catégorie ouïe et parole.

 

En quoi consiste la rééducation ambulatoire?

Il s’agit d’une prise en charge multidiscilplinaire comme définie dans la convention INAMI (2 disciplines différentes minimum par mois)

  • Rééducation des troubles de l’audition, de la parole, du langage, de la communication ainsi que des troubles psychomoteurs.
  • Adaptation de prothèses auditives du plus jeune âge à l’âge adulte y compris le suivi des enfants porteurs d’implants cochléaires.
  • Suivi et accompagnement des familles et des enfants
    • en âge préscolaire
    • scolarisés en enseignement ordinaire ou spécialisé
    • intégrés en enseignement ordinaire
  • Guidance psychologique
  • Aide administrative, informations diverses, guidances socio-éducatives

Coût des prises de charge.

Après l’accord de la mutuelle, vous ne payerez que le ticket modérateur soit 1,73€ au 01/01/2015 à chaque séance que ce soit en bilan ou en rééducation.

Toutefois si vous bénéficiez du statut BIM ou OMNIO vous ne payerez rien.

Attention l’accord de la mutuelle est limité à une année pour la rééducation. A la date d’échéance, il faut introduire une demande de prolongation de la rééducation si nécessaire.